Bible

Histoire

Archéologie

Des découvertes au Proche-Orient éclairent l'histoire biblique

Les pièces de monnaie juives d’argent des Première et Deuxième révoltes

Au cours de la première révolte juive contre Rome (66 – 70 de notre ère), qui se termina par la destruction du Temple de Jérusalem, les Juifs frappaient leur propre monnaie datée à partir de la première année de la révolte.

Une toute petite pièce de monnaie en argent, datée de la première année de guerre conduite par Rome contre sa province de Judée (66 après J.-C.), a été vendue aux enchères en mars 2012 à New York pour 1,1 million des dollars US.

La pièce (image ci-contre) venait de la collection Shoshana, une des plus importantes collections privées connues pour les monnaies provenant de Judée. C’est le fruit d’un travail de 40 ans de recherches et d’achats d’un Californien passionné, volontairement resté anonyme, qui a été récemment mise en vente.

La pièce est très rare. Ce shekel d’argent est le seul exemplaire connu au monde avec celui exposé au Musée d’Israël à Jérusalem, à appartenir au lot des toutes premières monnaies frappées par les Juifs durant le conflit qui les engagea contre Rome en mai 66 après J.-C. Il s’agit donc d’un prototype, puisque les combattants juifs décidèrent très vite de refaire un nouveau dessin pour les trois types de pièces d’argent mises alors en circulation – le shekel, le demi-shekel et le quart de shekel – portant toutes en avers la même légende circulaire « Shekel d’Israël » avec en son centre la mention «(an) 1».

Les légions romaines, sous la conduite de Vespasien et de son fils Titus, ont écrasé la révolte juive en l’an 70 de l’ère chrétienne, mais les Juifs ont toutefois réussi à se soulever encore une nouvelle fois un peu plus de 60 ans plus tard.

Cette deuxième révolte, dite de Bar-Kokhba (132-135 de notre ère), sous l’empereur Hadrien, a duré seulement deux ans et demi. Et les pièces en sont beaucoup plus rares.

Comme en 66, les pièces ont été datées du début de la révolte. Par exemple, une pièce de monnaie inscrite, «an 1 de la rédemption d’Israël» ou une autre inscription, «Année 2 de la liberté d’Israël».

La légende «Année 3 de la rédemption d’Israël» est très rare (ci-dessous).