Menu

Bible, Histoire, Archéologie

Bible,
Histoire,
Archéologie

Le premier voyage de l’apôtre Paul

Pour visualiser la carte, cliquez sur l’image

Introduction

Variant selon les sources, les dates restent approximatives.

Le centre de l’évangélisation du monde va se déplacer de Jérusalem (qui sera détruite avec le Temple en 70) à Antioche, où nous amène le récit des Actes des Apôtres (vers 42-46).
Antioche, capitale de la Syrie, environ 500 000 habitants, alors la 3e ville du monde méditerranéen (après Rome et Alexandrie), centre du commerce de l’Orient, sur le passage des grandes routes de terre et de mer, était un point stratégique pour l’essor de l’Évangile vers  » les extrémités de la terre « . (Actes 1,8).
Cette immense population cosmopolite, de toutes races et de tous rangs, avait contribué à l’immoralité profonde qui faisait d’Antioche une « ville de cabaret » (empereur Julien). C’est dans cette ville que les adeptes de la « doctrine » nouvelle (Actes 9,2) reçurent pour la première fois le nom de chrétiens.

Les ruines antiques de Kourion, également connu sous le nom de Curias ou Curium, est une cité antique de Chypre, peuplée depuis l’Antiquité jusqu’au début du Moyen Âge. Kourion est situé sur la rive Sud de l’île à l’Ouest de la rivière Lycus (à présent nommée Kouris), et a été répertoriée par de nombreux auteurs antiques dont Ptolémée, Étienne de Byzance, Hiéroclès, et Pline l’Ancien. © leoks.

Le premier voyage

Barnabé et Saul, envoyés par la communauté d’Antioche pour annoncer l’Évangile dans les provinces voisines (Actes 13), parcourent Chypre et le sud de l’Asie mineure. Saul, désormais appelé Paul, convertit le proconsul de Chypre. À Antioche de Pisidie, Paul et Barnabé s’adressent aux Juifs, à la synagogue, pour annoncer que Jésus est le Messie attendu et que Dieu l’a ressuscité. Mais le succès rencontré auprès des païens sympathisants rend les Juifs jaloux et hostiles; les deux apôtres sont chassés de la synagogue et même de la ville (Actes 13,44-52). La même chose se reproduit à Iconium puis à Lystres, où Paul est même lapidé.
Au retour, Paul et Barnabé repassent encourager les communautés fondées à l’aller et désignent des Anciens, comme responsables. À Antioche de Syrie, tous se réjouissent du succès de cette évangélisation des païens. Mais à Jérusalem les chrétiens d’origine juive s’inquiètent : comment être sauvé sans être juif, circoncis ? Le débat provoque l’Assemblée de Jérusalem (en 49) où, finalement, la mission auprès des païens est reconnue (Actes 15). C’est peu après, sans doute, que se situe le « désacord d’Antioche » entre Paul et Pierre.

Les liens vers les autres voyage de l’apôtre Paul :

Le deuxième voyage missionnaire de l’apôtre Paul →

Le troisième voyage missionnaire de l’apôtre Paul →

Le quatrième voyage de Paul, en captivité, vers Rome →

Plan du site

Sites partenaires

www.alphabets.org

CONTACT

4 + 5 =