Menu

Bible, Histoire, Archéologie

Bible,
Histoire,
Archéologie

Le troisième voyage de l’apôtre Paul

Pour visualiser la carte, cliquez sur l’image

Introduction

Variant selon les sources, les dates restent approximatives

Dès le printemps, Paul se remet en route vers les églises d’Asie Mineure. À Éphèse, sa prédication à la synagogue suscite des oppositions; il doit louer une salle d’école pour pouvoir enseigner, pendant deux années (Actes 19,1-10). Il écrit aux Galates et aux Corinthiens, dont les communautés sont alors déchirées par des opposants qui contestent son autorité. À vrai dire, Paul n’est pas seul à Éphèse: il a avec lui toute une équipe, dont Timothée et Tite. Leur action porte; certains brûlent leurs livres de magie. Les païens, jaloux et furieux, déclenchent une émeute au grand théâtre d’Éphèse. Paul doit quitter la ville; il retourne passer l’hiver 57-58 à Corinthe où la division vient d’ébranler la jeune église.

Image ci-contre : l’Artémis asiatique ne correspondait pas à l’Artémis ou à la Diane de la mythologie classique, mais était la déesse mère de l’Asie Mineure, connue sous les noms de Cybèle, de Magna Mater, et de Ma.
C’était une femme difforme à la tête couronnée, aux seins innombrables, (selon d’autres chercheurs, il s’agirait plutôt de chapelets de testicules de taureaux) aux bras tendus et soutenus par des étais. © Musée archéologique d’Éphèse, Selçuk.

Il écrit à l’Église de Rome qu’il ne connaît pas, mais où il projette de s’y rendre (Actes 19,21), parce que c’est le cœur du monde païen.
Après avoir célébré Pâques à Philippes, Paul rejoint l’Asie à Troas. Pendant une longue réunion nocturne, un jeune s’endort, tombe du troisième étage et se tue, mais Paul le ramène à la vie (Actes 20,9-12).

Lecture et commentaire : Actes des Apôtres 20,7-10.
« Le premier jour de la semaine, nous étions réunis pour rompre le pain ». Paul, qui devait partir le lendemain, s’entretenait avec les disciples, et il prolongea son discours jusqu’à minuit. […]. Or, un jeune homme nommé Eutychus, qui était assis sur la fenêtre, s’endormit profondément pendant le long discours de Paul ; entraîné par le sommeil, il tomba du troisième étage en bas, et il fut relevé mort. Mais Paul, étant descendu, se pencha sur lui et le prit dans ses bras, en disant : Ne vous troublez pas, car son âme est en lui.
Quand la rencontre eut-elle lieu ?
La description de cette rencontre commence par ces mots : « Le premier jour de la semaine ». Dans la version grecque, cette phrase se traduit par : « le premier jour du Sabbat ». Selon le calendrier juif, un seul soir est considéré comme Yom Rishon (le premier jour) : le soir après le jour du Sabbat, le samedi soir. Le soir suivant correspondrait au Yom Sheni (le second jour), car les Juifs comptent les jours en partant de la soirée précédente.
« Escorter la reine »
Le récit continue ainsi : « nous étions réunis pour rompre le pain ». S’ils se sont réunis le samedi soir, le fait de « rompre le pain » s’est produit au cours du troisième et dernier repas du Sabbat : melave malkah, ce qui signifie « Escorter la reine ». La tradition juive veut que ce repas dure souvent jusque tard dans la nuit, parfois même jusqu’au petit matin.
Aujourd’hui encore, certaines églises célèbrent l’eucharistie le samedi soir. Cette coutume vient d’une ancienne tradition datant de l’âge apostolique. Les premiers croyants célébraient le Melave Malkah et observaient ensuite probablement la fin du sabbat avec le repas du Seigneur.

Paul s’embarque ensuite pour venir célébrer la Pentecôte à Jérusalem. À l’escale de Milet, il fait des adieux émouvants aux Anciens de l’Église d’Éphèse : « Je sais bien que vous ne reverrez plus mon visage » (Actes 20,17-38). Paul s’attend à de graves difficultés, car ses adversaires juifs complotent contre lui; or ils sont tout puissants à Jérusalem. La traversée s’achève à Ptolémaïs (Akko, le Saint-Jean-d’Acre des Croisés). À Césarée, le prophète Agabus prédit à Paul son arrestation (Actes 21,8-14). Malgré les supplications de ses amis, Paul monte quand même à Jérusalem.

Les liens vers les autres voyages de l’apôtre Paul :

Le premier voyage missionnaire de l’apôtre Paul →

Le deuxième voyage missionnaire de l’apôtre Paul →

Le quatrième voyage de l’apôtre Paul, en captivité, vers Rome →

Avers :
Monnaie cistophore d’argent (Pergame).
Éphèse, vers 41-42.
Tête nue auréolée à gauche.
Revers :
DIAN – EPHE
Artémis d’Éphèse debout devant son temple ; sur le fronton, deux statues et trois tables. © D.R.

Plan du site

CONTACT

10 + 14 =