Menu

Bible, Histoire, Archéologie

Bible,
Histoire,
Archéologie

Le rouleau de la Bibliothèque du Congrès

à Washington (États-Unis)

Le rouleau de la Bibliothèque du Congrès, Washington, États Unis

Une annonce récente de la Bibliothèque du Congrès (Library of Congress) à Washington concerne l’acquisition d’un document très ancien : une feuille de rouleau d’un sefer Torah.

Description du document

La feuille de ce rouleau de Torah est datée d’environ 1000 ans après J.-C. Elle présente cinq colonnes de texte comprenant des passages du livre de l’Exode 10, 10 à 16,15. Une partie de ce texte s’étend de l’épisode de la « plaie des criquets (ou sauterelles) » s’abattant sur l’Égypte (Exode 10,14) jusqu’à l’apparition de la manne dans le désert lors du séjour des Israélites dans le Sinaï (Exode 16, 13-15). Le texte contient encore le «Cantique de la mer» :

Alors Moïse et les enfants d’Israël chantèrent ce cantique à l’Éternel. Ils dirent : je chanterai à l’Éternel, car il a fait éclater sa gloire ; il a précipité dans la mer le cheval et son cavalier. L’Éternel est ma force et le sujet de mes louanges ; c’est lui qui m’a sauvé. Il est mon Dieu : je le célèbrerai ; il est le Dieu de mon père : je l’exalterai. L’Éternel est un vaillant guerrier ; … (Exode 15,1-27, Version Louis Segond).

Image ci-contre :  le feuillet de parchemin de la Torah datée de 1000 ans après J.-C. Il contient plusieurs passages de l’Exode. © Avec l’aimable autorisation de la Section hébraïque de la Division de l’Afrique et du Moyen-Orient, Bibliothèque du Congrès.

Se fondant sur les analyses du texte, de son écriture, des divisions de section et de la mise en page du « Cantique de la mer », les scientifiques estiment aujourd’hui que ce parchemin proviendrait, à l’origine, du Proche-Orient.
Au verso, figure une note en hébreu et en russe, mentionnant que ce document avait été présenté par Shelomo Beim (1817-1867), karaïte Kazan à Chufut-Kale (« Forteresse juive », en tatar et en turc) en Crimée, au grand-duc Constantin, frère du tsar Alexandre II, en 1863.
En 2001, cette feuille apparait en Angleterre où elle est mise en vente par Christie’s Auction House. Juste avant la vente, Jordan Penkower de l’Université Bar-Ilan a pu étudier de près ce document exceptionnel et l’a décrit dans un article détaillé de la revue Textus.
En 2017, le document réapparait, de nouveau proposé à la vente, mais cette fois par le précédent acheteur, le célèbre libraire de livres rares Stephan Loewenthiel. La Bibliothèque du Congrès a finalement acquis ce parchemin. La Section hébraïque de la Division de l’Afrique et du Moyen-Orient en est désormais la dépositaire.

Un sofer (scribe) rédigeant une feuille du rouleau d’Esther (Hamesh Meguila). © DstockIL.

Plan du site

Sites partenaires

www.alphabets.org

CONTACT

15 + 10 =