Bible

Histoire

Archéologie

Des découvertes au Proche-Orient éclairent l'histoire biblique

Les manuscrits ou codices du Nouveau Testament

Un codex est un cahier formé de pages manuscrites recto verso reliées ensemble. Cet ancêtre du livre moderne a été inventé à Rome durant le IIe siècle avant J.-C. et s’est répandu à partir du Ier siècle de notre ère, pour progressivement remplacer le rouleau de papyrus ou de parchemin grâce à son faible encombrement, son coût réduit, et la possibilité qu’il offre d’accéder facilement à n’importe quelle partie du texte.

On dispose actuellement d’environ 5674 manuscrits grecs du Nouveau Testament ou de portions du Nouveau Testament et d’environ 19 300 manuscrits de différentes versions, soit un total de près de 25 000 manuscrits.

  • Les papyrii

    - Le papyrus d'Oxford (un passage de Matthieu 26 et daté de 50 après J.-C. par C. Thiede : date controversée par certains spécialistes).

    - Le papyrus Ryland ou P52 (vers 125 après J.-C.). il s'agit d'un fragment recto-verso de l'Évangile de Jean.

    - Les papyri de la collection Chester Beatty à Dublin. Cette collection a été rendue publique en 1931. Il s’agit de onze fragments en écriture hébraïque de neuf livres de l’Ancien Testament et des fragments rédigés en grec de 15 livres du Nouveau Testament. La rédaction de ces papyri se situe entre le IIe et le IVe siècle de notre ère.

    - Un autre groupe important est celui de la collection de la Fondation Martin Bodmer rendue publique de 1951 à 1962 à Genève : ces 22 papyri contiennent des passages de Luc, Jean, Épîtres de Pierre, Jude, etc. datant d'environ 200 après J.-C.

    Sur le fragment d'un papyrus découvert dans la grotte n°7 de Qumrân, des versets de l'Évangile de Marc auraient pu être déchiffrés (?). Ce papyrus date d'avant 70 après J.-C. Or ce fragment contient seulement une vingtaine de lettres, dont une dizaine dont on est sûr, d'où la controverse.

  • Les manuscrits

    Manuscrits en lettres onciales (majuscules)

    On en possède environ 306 et ont été rédigés entre le IVe et IXe siècle après J.-C. Les principaux sont :

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Manuscrits en lettres cursives (minuscules)

    On en possède environ 2856. Ils ont été rédigés entre le IXe et XVe siècle après J.-C.

    Le Codex Vaticanus (vers 325 - 350 après J.-C.

    Le Codex Sinaïticus (vers 350 - 400 après J.-C.

    Le Codex Alexandrinus (Ve siècle après J.-C).

    Les codices Bezae et Claromontanus (VIe siècle après J.-C).

    Le Codex Ephraemi (Ve siècle après J.-C).

  • les traductions antiques du Nouveau Testament

    On en compte plus de 15 000 (dont plus de 8000 de la Vulgate en latin, et environ 8 000 en éthiopien, slave, arménien). En syriaque (Codex Syro-Sinaïticus, Codex Syro-Curetonianus de 200 environ, ... ), en latin (Codex Bobiensis de 400 environ, Codex Vercellensis de 360 environ, ...), en guèze (éthiopien ancien, en copte, en arabe, etc.

    Les citations bibliques des Pères de l’Église

    Les lectionnaires

    On en possède environ 2403.

    Il s'agit de recueils contenant des textes bibliques utilisés pour des offices religieux. La majeure partie date du VIIe au XIIe, quelques fragments des IVe, Ve et VIe.