Bible

Histoire

Archéologie

Des découvertes au Proche-Orient éclairent l'histoire biblique

Les codices Bezae et Claromontanus

Le Codex Bezae

Le Codex Bezae Cantabrigensis est avec les quatre grands onciaux — les codices Alexandrinus, Vaticanus, Ephraemi rescriptus et Sinaïticus — un témoin scripturaire essentiel du Nouveau Testament en grec.

Il a été donné à l’université de Cambridge par Théodore de Bèze (vers 1581) qui l’a reçu à Lyon où on l’avait  retrouvé dans le monastère Saint-Irénée en 1562. On date sa rédaction de la fin du Ve siècle. Il doit son nom à Théodore de Bèze, l’un des grands Réformateurs.

C’est un manuscrit bilingue, grec et latin, écrit en onciales sur vélin, contenant les Évangiles dans un ordre propre et qu’il partage avec le Codex Washingtonianus ou Codex de Freer : après Matthieu, vient Jean, puis Luc (le seul qui soit complet) et Marc ; le manuscrit reprend après une lacune de 67 folio avec la Troisième Épître de Jean et enfin, les Actes des Apôtres jusqu’au chapitre 21. Il comporte 406 folio (l’original en avait peut-être 534). Chacune des marques des neuf correcteurs qui travaillèrent sur ce manuscrit entre le VIe et le XIIe siècle, a été repérée et cataloguée par F. H. A. Scrivener qui en édita le texte (en cursives) en 1864.

Le Codex Claromontanus

Le Codex Claromontanus nommé ainsi par Théodore de Bèze qui l’acheta dans un monastère à Clermont-en-Beauvaisis dans l’Oise) est un manuscrit du VIe siècle, en grec et en latin. Il contient les Épîtres de Paul et est conservé à la Bibliothèque nationale de France. Il se compose de 533 folios (24,5 x 19,5 cm).

On y trouve également un catalogue stichométrique 1 de l’Ancien et du Nouveau Testament.

Le texte du codex représente, avec le Codex Augiensis et le Codex Boernerianus, le type occidental des Épîtres de Paul. La principale caractéristique de ce corpus est l’absence de l’Épitre aux Hébreux, qui figure en annexe, après la table stichométrique. L’ordre des 13 épîtres est : Romains, 1-2 Corinthiens, Galates, Éphésiens, Colossiens, Philippiens, 1-2 Thessaloniciens, 1-2 Timothée, Tite, Philémon.

1. Un catalogue stichométrique est une table qui donne le nombre de stiques (= lignes) pour chaque texte d’un livre. Il s’agit d’une technique employée par les anciens scribes pour vérifier l’intégralité d’une œuvre.