Bible

Histoire

Archéologie

Une cargaison marine vieille de 1 600 ans découverte à Césarée en avril 2016

Un trésor spectaculaire, provenant de la cargaison d'un navire qui a fait naufrage au IVe ou IIIe siècle, a été découvert en avril 2016 par des plongeurs à l’entrée du port antique de Césarée.

Il s'agit de la plus grande trouvaille faite au cours des trente dernières années. Elle est due aux plongeurs israéliens Ran Feinstein et Ofer Ra'anan, inventeurs des restes de ce navire marchand.

La ville antique de Césarée ayant été construite par le roi de Judée Hérode le Grand, ces objets datent de l’époque romaine. La plupart sont en bronze et dans un état de conservation exceptionnel. Le butin comprend, entre autres, une lampe de bronze représentant l'image du dieu Soleil « Sol », une figurine de la déesse Lune « Luna », une lampe représentant la tête d'un esclave africain, les fragments de trois statues de bronze grandeur nature, et des objets en forme d'animaux tels qu’une baleine et un robinet de bronze en forme de sanglier portant un cygne sur sa tête.

Ces découvertes sont intéressantes non seulement par leur beauté, mais aussi par leur intérêt historique. Une telle collection marine n'avait pas été trouvée en Israël depuis trente ans.

Les statues antiques de métal sont rares, car la plupart ont été fondues et recyclées dès l'Antiquité. C’est pourquoi très peu de statues de bronze ont été trouvées lors des nombreuses explorations sous-marines précédentes. Par chance, le sable a protégé ces statues, ce qui explique leur état de conservation quasiment parfait, comme si le navire venait de faire naufrage.

L’une des grandes surprises de la mission fut également la découverte de milliers de pièces de monnaies enfermées dans les poteries que transportait le navire. Elles sont frappées à l'effigie de l'empereur Constantin le Grand, maître de l'empire romain d'Occident au IVe siècle, et de l’empereur Licinius, son rival qui régna sur la partie orientale de l'empire jusqu'à sa défaite en 324 lors de la bataille d'Andrinople.

Ces découvertes feront l'objet d'un traitement de conservation et d'un examen approfondi par la Direction des Antiquités d'Israël. L’hiver précédent, 2000 autres pièces d'or avaient été découvertes et sont actuellement exposées au port de Césarée.

Des découvertes au Proche-Orient éclairent l'histoire biblique

Une fouille archéologique sous marine dans le cadre du projet Atlit Yam, cité engloutie néolithique, à 10 km au sud et au large de Haïfa, Israël. On distingue au premier plan la proue d'un navire phénicien. Image Autorités Antiquités d’Israël.